Contact                          Chat        

NOURRIR LA BÊTE . Jean Pierre Gauthier

Horaires

06:00 – 06:36 / AM

Chaque jour  sauf lundi / Every day except monday

13:00 – 13:30 /  01:00 – 01:30 PM

Chaque jour / Every day

 Nourrir la bête.

Ce projet en développement sera à la fois une installation sonore autonome et un instrument de création sonore. Cette lutherie électro-acoustique en est a son premier stade de développement, elle me permet d’enregistrer plusieurs œuvres sonores qui seront diffusées sur RadioBloc Oral.

L’intention derrière ce projet est de développer une série d’instruments de musique capables d’improviser selon des algorithmes génératifs grâce au logiciel MaxMsp. Pour le moment deux instruments ont été fabriqués. Le premier ne ressemble en rien à un instrument de musique, il ressemble à un dispositif électromécanique étrange. Le deuxième est un instrument à corde (corde de violoncelle) fait de noyer noir. Il est muni de 8 petits moteurs qui font des percussions sur chaque corde, de chaque coté du chevalet des cordes.

Le programme que j’ai développé sur Maxmsp échantillonne les sons produits par les instruments et génère des boucles sonore évolutives. Les structures rythmiques sont elles générées par l’ordinateur. Les multiples facteurs aléatoires et les modulations progressives dans la structure de programmation rendent la dynamique et les constructions sonores captivantes et stimulantes.

L’orchestration se fait de manière générative et autonome, les captures et manipulations des échantillons sonores évoluent et se métamorphosent dans le temps.  Dans l’atelier d’où viennent ces enregistrements les sons se déplacent dans un environnement quadraphonique, la spatialisation est elle aussi soumise à un processus aléatoire.  

Lors des sessions d’enregistrements il m’est possible d’improviser avec des interfaces midi et les instruments afin de réagir à ce que l’ordinateur crée comme composition. Ce système acquiert le rôle d’improvisateur avec lequel j’interagis. Mes interventions parfois minime affectent le rendu sonore à tout sorte de niveaux : tempo, transpositions, rythmes, timbre etc. Mes recherche actuelles se focalisent sur les réactions à mes interventions, cette étape est  en développement. 

Dans sa version installation autonome, les instruments improviseront tout au long de l’exposition. J’imagine les instruments, les consoles midi et l’ordinateur regroupés ensemble au centre de l’espace entourés de 4 ou 8 haut-parleurs spatialisant les sons produits.

Né en 1965, Jean-Pierre Gauthier poursuit une démarche hybride intégrant les arts visuels, sonores et cinétiques. Gagnant du prestigieux prix Sobey Art Award en 2004, il est également récipiendaire du prix Victor Martyn Lynch-Staunton en 2006 ainsi que du prix Louis-Comtois en 2012. Ses installations furent présentées dans divers musées à travers le Canada, en Europe, en Asie et en Amérique.

À travers des dispositifs visuels, sonores et cinétiques, Jean-Pierre Gauthier sonde notre relation à la machine et teste la prévisibilité attendue des divers systèmes qu’il construit. Bien que ses installations exposent leur mécanisme dans toute leur matérialité, leur fonctionnement ne se révèle que partiellement. Les opérations qu’elles effectuent sont libérées de tout rôle utilitaire, évoquant avec humour le monde animal et anthropomorphique. Le hasard, le contrôle, le désordre, le chaos, l’accident et l’organicité se côtoient de façon poétique tout en provoquant des situations cocasses et inusitées qui déjouent les attentes. Si les références à la culture populaire se traduisaient d’abord par des références iconographiques, elles se manifestent de plus en plus à travers la matière sonore, laquelle émane de structures où la qualité graphique demeure et s’épure.

Born in 1965, Jean-Pierre Gauthier has a hybrid practice that incorporates kinetic, visual and audio arts. He was the winner of the prestigious Sobey Art Award in 2004, also the recipient of the Victor Martyn Lynch-Stauton Award in 2006 and Louis-Comtois Award 2012. He has exhibited his installations across Canada, in Europe, Asia and America.

Through visual, sound and kinetic constructions, Jean-Pierre Gauthier probes our relationship to machines and tests our expectations of predictability in the various systems he creates. His installations expose the full materiality of their mechanisms, yet their functioning is just partially revealed. The operations they perform are freed from any utilitarian role, instead humorously evoke the animal and anthropomorphic world. Chance, control, disorder, chaos, accident and organicity meet poetically, provoking comical and unusual situations that thwart viewer expectations. References to popular culture, having initially entered via iconographic references, become increasingly manifest through the sonic matter emanating from the structures, whose graphic qualities endure and are continually refined.

Traduction Erin Moure

Ré-écoutez

Programme en cours

Chargement...

Calendrier